Voilà une question existentielle que tout le monde se pose!
Cette notion varie selon les personnes, les époques, les attentes.
Parfois, on le perd de vue.

On a le sentiment qu'il nous fuit, qu'il n'est pas fait pour nous.
Pourtant, il n'est jamais très loin, souvent même à portée de main et de coeur.

Mais, la vie nous apporte son lot de noirceur,
d'incompréhension et on a presque peur
d'être heureux à nouveau.

Peur de perdre ce qui nous fait tant de bien.
Peur que ce bonheur donné nous soit repris.

C'est quoi le bonheur?

Pour moi,  c'est le regard de mes filles quand il est illuminé de leur sourire.
C'est ce petit bouquet de fleur que m'offre Didier
simplement comme un " je t'aime".
C'était les repas en famille, les apéritifs interminables,
les rires autour de la table.
C'était les genoux de mon grand-père,
sa pipe froide entre les dents avec cette bonne odeur de tabac
légèrement caramélisé.
Ce sont nos escapades entre copines et les petits cafés
en terrasse.
Ce sont vos cartes d'amitié trouvées dans la boîte aux lettres,
vos mots déposés sur ma page grande ouverte.

Attraper le bonheur! Ne pas le laisser passer! 
Voilà une devise propre à votre Mouchette depuis des années,
depuis les départs précipités,
depuis les vies aimées qui se sont éteintes
comme des bougies soufflées... Si vite... Trop vite.

Aujourd'hui, je tente de le retrouver,
de savoir reconnaître sa voix,
le léger battement d'aile qui passe dans mon ciel.

Aujourd'hui je m'efforce de retrouver le chemin,
de suivre les petits cailloux blancs déposés jadis
et ceux qui sont encore dans ma poche sous mon mouchoir de chagrin.

Pour vous, dîtes moi, à qui, à quoi ressemble le bonheur?

Je crois me souvenir qu'il a ce parfum là...

Photo-040.jpg
Un bouquet d’fleurs
à la main
Il sort du magasin
Il avance de bon coeur
Où va donc cet humain
Qui porte un bouquet d’fleurs
Où va donc cet humain
Qui porte un bouquet d’fleurs

Vers quel rencard
Quel amant dans l’placard
Quelle inconnue
Dans la toile entrevue
Quelle fête des mères
Quel ami sincère
Quelle moitié d’aveu
Quel amour qui flanche
Quel drôle de cheveu
Sur sa manche

Où va donc cet humain
Qui croit qu’on est dimanche
Où va donc cet humain
Qui croit qu’on est dimanche

Un bouquet d’fleurs à la main
Il connaît l’chemin
Il avance de bon coeur
Qu’attend donc cet humain
Qui porte un bouquet d’fleurs à la main
Qu’attend donc cet humain
Qui porte un bouquet d’fleurs à la main

Quel genre de fête
Quel anneau dans la tête
Quel coeur qui bat
Et n’attendait que ça
Sur quelle blessure
Quel trou dans un mur
Pour quel adieu
Pour décorer quel dieu
En vue d’assouvi
Quel désir

Qu’attend donc cet humain
Qu’est fait pour le plaisir
Qu’attend donc cet humain
Qu’est fait pour le plaisir

Un bouquet d’fleurs à la main
Il connaît l’chemin
Il avance de bon coeur

Que cache donc cet humain
Qui porte un bouquet d’fleurs
Que cache donc cet humain
Qui porte un bouquet d’fleurs
Il marche pas vite
C’est pas des marguerites
Il presse le pas
C’est pas des camélias
Il marque une pause
Il a pas pris des roses
Ses neurones agissent
C’est pas du cannabis
C’est pas l’temps du tout
Des coucous

Que cache donc cet humain
Qui respire avec nous
Que cache donc cet humain
Qui respire avec nous

Un bouquet d’fleurs à la main
Il sait trop l’chemin
Il va rentrer chez lui
Pourquoi donc cet humain
S’est ach’té des soucis
Pourquoi donc cet humain
S’est ach’té des soucis

Maxime Le Forestier


Retour à l'accueil