EFFET-1.jpg

 

Comme une belle fleur assise entre les fleurs,

Mainte herbe vous cueillez en la saison plus tendre,

Pour me les envoyer et pour soigneuse apprendre

Leurs noms et qualités, espèces et valeurs,

Etait-ce point afin de guérir mes douleurs?

Ou de faire ma plaie amoureuse reprendre?

Ou bien s'il vous plaisait par charmes entreprendre

D'ensorceler mon mal, mes flammes et mes pleurs?

Certes je crois que non: nulle herbe n'est maîtresse

Contre le coup d'amour envieilli par le temps.

C'était pour m'enseigner qu'il faut, dès la jeunesse,

Comme d'un usufruit prendre son passe-temps,

Que pas à pas nous suit l'importune vieillesse

Et qu'amour et les fleurs ne durent qu'un printemps.


Le premier livre des sonnets pour Hélène.

 

Bonne journée les amis 

et n'oubliez pas de vivre 

avec passion chaque instant.


Bises de votre Mouchette.

 



 

Retour à l'accueil