Me voilà encore comblée!

Deux nouvelles participations à mon petit jeu

et encore des vrais moments de tendresse.

Par Anne-Sophie...

 

Je devais avoir 4 ou 5 ans, nous habitions dans le 15ème arrondissement de Paris, mes parents, mes deux frères et moi (ma petite soeur est arrivée bien plus tard...), j'avais une poupée que j'adorais et quand le soir de la veillée de Noël est arrivé, nous devions traditionnellement déposer nos souliers au pied du sapin...
J'avais presque le coeur brisé de penser que ma jolie poupée n'aurait pas de cadeaux de Noël... alors tout discrètement j'ai déposé ses petits chaussons à côté de mes chaussures. Je me souviens que j'étais tout de même embarrassée car je savais que je ne pouvais pas mentir au Père au Père Noël et lui faire croire que ma poupée était une enfant elle aussi. J'étais très timide et j'avoue que je n'étais pas très sereine en me couchant... J'avais peur d'avoir fait une bétise et que le Père Noël serait faché après moi...
Mais qu'elle ne fut pas ma joie en me réveillant! Le Père Noël non seulement n'avait pas oublié mes souliers mais avait également déposé une petite dînette pour ma jolie poupée!
Je me souviens de mon émotion, je ne cessais de dire à mes parents : "Mais vous avez vu comme le Père Noël est gentil, il a déposé un cadeau pour ma poupée!!!"... J'étais si heureuse, si touchée de cette gentillesse.... Je suis encore très émue en me souvenant cette petite histoire...
Mais cela ne s'arrête pas là....
Car très vite, quelque jours après, une "grande fille" amie de la famille m'a appris la réalité... le Père Noël n'existait pas !
Je me suis donc demandé comment ma poupée avait-elle pu recevoir elle aussi un cadeau... et quand j'ai compris que c'était mon père qui avait vu et compris mon geste et que tout simplement il avait voulu me faire plaisir... j'ai encore plus aimé Noël!


Par Cécile...

 

noel-concours-mouchette

Merci.

 

 

 


Retour à l'accueil