amitie-1.jpg

 

Bien souvent, trop souvent je ne parle que de moi ici.

Je vous dépose mes petits chagrins sans pudeur,

je m'épanche, je pleurniche...

Pas vraiment une gaie luronne la Mouchette!

Pourtant, j'ai une chance, une grande, une vraie:

Avoir des amis.

Il y a l'amitié du début, celle des jeunes années,

des rires dans la cours de récré.

Cette amitié inaltérable, solide et précieuse comme un diamant.

Cette amitié qui passe sur tout,

sur le temps, sur la distance sans jamais s'étioler.

Et puis il y a les amitiés qui restent, celles qui semblent évidentes,

celles qu'on retrouve autour d'une belle table dressée.

L'amitié des verres qui s'entrechoquent

en se regardant droit dans les yeux, des cafés sur la terrasse

dans la douceur des matins d'été.

Celle où on est juste heureux d'être ensemble

pour une heure ou une journée.

Et puis il y a l'amitié écrite,

celle des mots doux déposés sur cette page,

celle des rencontres choisies, des découvertes

devant une gare ou au détour d'un sentier de sous bois.

Celle des petites attentions, des trésors dans la boîte aux lettres.

Il y a les amitiés de tous les jours, 

celles des petits partages au quotidien,

celles qui s'édifient lentement pour devenir du béton.

Je crois ce soir que l'important au fond

c'est que ce sont toujours de merveilleuses histoires.

Enfin, il y a l'amitié retrouvée,

celle que l'on n'a jamais voulu vraiment perdre

et qui, sans qu'on ose se l'avouer

n'a cessé de nous manquer.

Derrière chacun de ces coups de coeur

se cache un visage, un regard, un sourire

qui illumine ma vie.

Alors merci.


amitie-2.jpg

Prenez soin de vous!


 

Retour à l'accueil